Naturopathe Réflexologue

LA SOUPE

Pour ses qualités revigorantes, elle est très appréciée bien sûr en cette période de froid. Mais elle l’est aussi pour ses vertus santé, puisqu’elle peut nous aider à atteindre un meilleur équilibre nutritionnel.

Autant de bonnes raisons de l’inscrire à nos menus… A vos cuillères !

Elle réconforte et réhydrate

Une bonne soupe bien chaude, c’est requinquant lorsqu’il fait froid : elle fait du bien, elle réchauffe, et on la savoure avec plaisir. La soupe apporte un volume appréciable d’eau. Et c’est aussi important en été qu’en hiver : nous ne buvons pas toujours suffisamment, et le potage contribue à satisfaire nos besoins hydriques.

Salez peu votre soupe : vous évitez ainsi tout excès de sodium et vous augmentez le rapport potassium/sodium, ce qui favorise les mouvements de l’eau dans l’organisme et l’élimination urinaire des déchets et toxines.

Elle fait manger plus de légumes

C’est sans doute son intérêt majeur aujourd’hui. En servant régulièrement de la soupe de légumes, on bénéficie des apports de ces aliments si précieux pour l’équilibre nutritionnel. Ils fournissent en effet beaucoup de minéraux et de vitamines, des fibres et différents nutriments protecteurs qui améliorent la capacité de l’organisme à résister aux agressions de toutes sortes.

Pour préserver au mieux la qualité nutritionnelle de la soupe, choisissez des légumes aussi frais que possible, ne les faites pas tremper, et cuisez-les juste le temps nécessaire.

Les différentes soupes

Il existe plusieurs catégories de soupe dont la plus connue est celle aux légumes. Certaines sont composées de légumes secs (lentilles, pois cassés…) et peuvent être complétées avec un

apport de céréales.

N’hésitez pas à rajouter

des algues : les algues de mer sont en général très riches en protéines, en sels minéraux et oligo-éléments.

du miso : Préparation artisanale traditionnelle, le miso est une pâte obtenue par le mélange fermenté d’orge ou de riz complet et de soja, additionné d’une enzyme de démarrage de fermentation appelé koji, avec du sel comme régulateur.

Soupe miso légère

  • Préparer un bouillon en laissant bouillir un rubans de15 cm d’algue kombu dans 1 l. d’eau 1 à 2 h

  • couper en biseau de 2cm. quelques légumes de saison : carotte – navet – poireaux – choux, etc. les jeter dans le bouillon et laisser cuire environ1 h.

  • Quand le tout est cuit retirer du feu et prélever un bol de bouillon, laisser tiédir quelques minutes, puis dissoudre 2 cuillers à soupe de miso et reverser dans la soupe, brasser.

  • Ajoutez des cubes de tofu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire