Naturopathe Réflexologue

Petit tour d’horizon des légumes et fruits d’automne

potimarron

Les légumes d’automne:

Le potimarron est une variété de courge voisine du potiron.

Le potimarron fait parti de la famille des cucurbitacées.

Alors que les jours raccourcissent et que la lumière se fait plus rare, ce légume automnal nous propose une grande source de vitamines et de minéraux pour garder une bonne mine et la vitalité.

En effet, sa contenance en provitamine A (bêta carotène) est considérable.

Il n’est pas sans dire qu’une petite cure de bêta carotène peut être bénéfique pour la peau en la protégeant des agressions extérieures mais il est bon de rappeler d’autres bienfaits préventifs de la provitamine A sur la neutralisation des radicaux libres, les troubles de la vue et de la cicatrisation et de notre immunité.

Le potimarron est également riche en vitamines C, B, E et D et contient des oligoéléments comme le magnésium, le calcium, le fer et le phosphore en grande concentration.

Si nous ajoutons à cette équation ses acides aminés essentiels et sa teneur en amidon, nous pouvons retenir que le potimarron est un légume complet, parfaitement équilibré et qui répondra aux nombreux besoins de notre organisme en cette saison.

Il existe plusieurs façons de le cuisiner, que se soit en purée ou en velouté, en tarte ou en tajine, voir même en confiture. Il est conseillé de ne pas l’éplucher (contrairement à la courge et au potiron) mais de bien le rincer avec une brosse à légumes. Il suffira ensuite de le couper en tranche et d’enlever les graines pour le préparer selon votre inspiration du jour.

L’’oignon :

Connu depuis l’Antiquité pour ses propriétés toniques et anti-infectieuses, c’ est un antibiotique naturel qui élimine une quantité de germes sur son passage dans les voies digestives et sanguines.

L’oignon stimule l’organisme en cas de surmenage et de fatigue.

Reconnu comme un puissant diurétique et antiseptique contre les infections urinaires,

Il est également efficace en prévention des plaques d’athéromes dans les artères, du diabète et des rhumatismes.

C’est aussi un excellent expectorant en cas d’affections respiratoires et grippales.

L’’ail :

Les Egyptiens l’utilisaient déjà pour ses vertus tonifiantes et antiseptiques tout comme les Grecs et les Romains dans l’art culinaire.

L’ail est avant tout un stimulant du système cardio-vasculaire et un régulateur de l’hypertension artérielle. C’est également un bactéricide et un antiparasitaire redoutable pour les affections notamment du système digestif.

C’est aussi un excellent remède tonifiant contre la faiblesse générale et le manque d’appétit.

Les fruits d’automne:

Les châtaignes

Ce fruit représente une ressource alimentaire très intéressante car sa composition très proche du blé a l’avantage de ne pas contenir de gluten et contient beaucoup de minéraux, de la vitamine B et C.

On la retrouve dans de multiples recettes autant pour les desserts que pour les purées, les soufflés et les soupes.

Il existe également la farine de châtaignes et la boisson en vente dans les magasins bios.

Reconnu comme tonique du système nerveux et sanguin, le miel de châtaignier est recommandé en cas de faiblesse et d’anémie ainsi que pour les troubles circulatoires.

Côté herboristerie on l’utilise sous forme de décoction ou en gemmothérapie.

Le docteur Bach préconise la fleur du châtaignier, « Sweet Chestnut » sous forme d’élixir floral pour un état émotionnel de désespoir qu’il décrivait comme « la nuit noire dans l’âme ».

Les noix

Aujourd’hui on leur reconnaît une  richesse lipidique en Acides Gras Essentiels (AGE) dont font partis les Omégas 3 et les Omégas 6.

Les AGE sont impliqués dans la fabrication des hormones et des membranes cellulaires ainsi que pour la protection du système nerveux.

Les Omegas 3 ont une action anti inflammatoire et protectrice du système cardio vasculaire.